BOOSTER SON PROJET

No Tags | Non classé

Redonner du sens à son projet – Renforcer la qualité de ses interactions – Mobiliser équipiers et partenaires – Intéresser et séduire de nouveaux prospects – Piloter sa progression – Changer ses habitudes

SESSION LE VENDREDI 28 MARS 2018 à TOULON

Billeterie ici

 

Pourquoi venir à cette formation?

Cette formation intéresse toute personne porteuse d’une ambition professionnelle ou souhaitant redonner du souffle à son projet. Que vous soyez motivé par un défi personnel, une réalisation concrète, une soif de connaissance, un projet éthique, une démarche altruiste, une entreprise à développer ou plus prosaïquement une progression financière, cette formation est faite pour vous. Vous allez passer une journée qui va vous bousculer, vous faire réfléchir sur vous-même, sur votre relation aux autres, vous donner du plaisir et de la sérénité.

 

Comment se déroule la formation?

La session réunit un petit groupe de 8 personnes qui partagent la même envie de progresser professionnellement et surtout une conviction absolue : « Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès ». Au cours de la journée, le formateur alterne apports théoriques, débats au sein du groupe et exercices interactifs. La journée se décompose en 4 modules d’environ 1h30.

  1. Vision, sens et forces motrices
  2. Qualité des interactions
    Connaître ses préférences comportementales
    Agir en fonction des préférences comportementales de mon interlocuteur
  3. Qualité des interactions (suite)
    Développer son intelligence émotionnelle
  4. Plan d’action – Pilotage – Rituels

 

Pourquoi ces 4 modules?

VIP (Vision – Interactions – Pilotage)

VISION

Nous travaillons tous pour gagner notre vie, pour nous offrir un certain confort matériel, pour protéger notre famille. Parfois la fonction que nous exerçons n’est que la conséquence d’une trajectoire faite de hasards, de rencontres, de formations ou d’orientations que nous n’avons pas toujours décidées en nous interrogeant sur ce que nous aimons vraiment faire.

J’ai dans mon entourage de nombreux témoignages de virages à 180° : une brillante ingénieur de l’Ecole Centrale devenue actrice de théâtre, une comptable devenue directrice d’une troupe de danse africaine, un ingénieur devenu professeur des écoles, un dirigeant d’une société de communication devenu épicier…

Ce sont des cas extrêmes. De telles remises en causes sont rarement légitimes. Mais souvent il est très utile de simplement prendre conscience de la raison profonde qui fait que nous aimons notre métier. Car comment communiquer notre énergie, notre passion si nous ne savons pas l’exprimer, la ressentir au plus profond de nous? Pour ma part, j’aime relever des défis. Je le fais dans le sport mais aussi au travers de mon activité professionnelle. Je le fais en mobilisant autour de moi des personnalités et des compétences complémentaires à la mienne, en prenant autant de plaisir que possible.

 

INTERACTIONS

La qualité des interactions que nous entretenons avec nos proches, nos amis, nos clients, nos partenaires et équipiers est la clé du succès. Nous sommes des êtres sociaux et comme l’a dit Nelson Mandela lors de son discours d’investiture à la présidence de l’Afrique du Sud le 10 mai 1994 : « aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès ». Pour développer et entretenir cette qualité d’interactions il faut en premier lieu admettre et comprendre que nous fonctionnons différemment les uns des autres.

Certaines personnes ont besoin de beaucoup d’interactions dans leur environnement professionnel lorsque d’autres préfèrent se concentrer sur une tâche précise. D’autres encore veulent du changement, des challenges, aller vite alors que certains préfèrent le temps de la réflexion et de l’échange approfondi. Ne pas posséder quelques clés sur les différents types de personnalité c’est prendre le risque de ne pas être compris, de ne pas convaincre, d’être ennuyeux, d’être rejeté.

 

Nous sommes des êtres sociaux et nous sommes aussi des êtres émotionnels. Que nous le voulions ou non, en conscience ou de façon inconsciente, nos émotions dictent nos comportements et même nos décisions. Dans certains cas elles ont un impact considérable sur notre psychisme et notre santé. Dans tous les cas, elles ont une influence sur notre performance professionnelle. Le concept d’intelligence émotionnelle a rencontré le grand public en 1995 lors de la publication par Daniel Goleman d’un ouvrage imposant intitulé justement : « l’intelligence émotionnelle ». Ce livre est un best seller, du moins dans le monde anglo-saxon. En France, l’idée d’une forme d’intelligence différente du QI commence tout juste à intéresser quelques initiés.

Mais l’idée de prendre en compte les émotions dans le management quotidien des entreprises françaises reste un tabou. Pourtant comment supporter une pression toujours plus forte des résultats, comment bien vivre l’avalanche de données, de mails, d’informations que nous devons digérer chaque jour, comment trouver l’ouverture d’esprit pour innover et collaborer sans développer son intelligence émotionnelle?

 

PILOTAGE

Le dernier module est à la fois le plus indispensable et le plus exigent. C’est celui qui mettra à l’épreuve votre motivation, du moins les 2 ou 3 premiers mois de vos nouvelles résolutions. Il est très probable qu’à l’issue de cette journée vous ayez retrouvé l’énergie pour changer ou BOOSTER ce que vous entreprenez. Très certainement, vous prendrez un peu plus conscience de l’absolue nécessité de privilégier la qualité de vos interactions, de développer votre intelligence émotionnelle. Mais si vous ne souhaitez pas que cette envie reste à l’état d’un doux rêve, il vous faudra prendre de nouvelles habitudes dès le lendemain de la formation. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas si difficile que cela peut paraître.

Mais il faut avant cela comprendre le fonctionnement de notre cerveau, le considérer comme un organe comme un autre, différent de notre identité. Tout comme nous pouvons renforcer nos muscles, assouplir nos tendons, développer notre capacité pulmonaire, travailler notre dextérité… nous pouvons formater notre cerveau. Cela passe par la mise en place de nouveaux rituels cohérents des changements que nous souhaitons opérer. Et parce que notre cerveau fonctionne ainsi, il nous faut comprendre les récompenses dont il a besoin pour fonctionner de façon automatique.

Passionnant, n’est-ce pas?


No Comments

Leave a comment